Capacitaires à haut risque

Ce n’est un secret pour personne que la France est le pays où l’art de contourner la loi est le plus abouti… A part peut être certains pays où les lois ne font pas loi mais c’est un autre sujet. 

Depuis que la formation des chauffeurs VTC est devenue obligatoire pour tous (ou presque), nombre de sociétés, y compris les opérateurs d’application, ont fait le choix de faire tourner des capacitaires en lieu et place de chauffeurs VTC afin de ne pas souffrir des délais de formation. 

J’ai pris il y a peu une voiture via une application mobile sensée opérer en VTC et, à ma grande surprise, je me suis retrouvé dans un véhicule (C5) conduit par un jeune homme ma foi fort sympathique mais totalement nul (détours, conduite dangereuse, service pitoyable) qui affichait sur le pare bris une gros autocollant mentionnant « TRANSPORT COLLECTIF ». Je lui fis donc remarquer que, malgré mon surpoids, je n’étais qu’un et qu’il n’y avait en moi rien de collectif. Le pauvre homme qui venait d’apprendre qu’il transportait le patron du premier centre de formation VTC, découvrait qu’il opérait, en plus, dans plus totale illégalité. Et qu’il risquait plusieurs mois de prison et plusieurs milliers d’euros d’amende. 

Pour autant que je les connaisse, les patrons des sociétés opérant des applications de mise en relation entre les clients et les chauffeurs sont tous des gens brillants issus de grandes écoles ou de cursus universitaires. Il n’a pas pu leur échapper que deux points au moins dans la loi rendaient ce service illégal : 

1. Les capacitaires font du transport collectif (au moins 2 passagers, cf. collectif dans le Larousse)

2. Chaque passager doit avoir payé sa place

Dans le cas contraire, leur service est illégal et ils prennent (ou on leur fait prendre) des risques inconsidérés. On en fait d’ailleurs prendre aux clients si j’en juge par la conduite du jeune homme qui a tenté de me conduire jusqu’au siège de l’éditeur d’application en question. Tenté en effet, excédé j’ai terminé à pieds.

La loi et son évolution actuelle permet de bien scinder les activités de taxis et de VTC ce qui devrait apaiser leurs relations. Taxis et VTC font aujourd’hui face à une concurrence, sinon déloyale, au moins illégale, de sociétés qui font un mauvais usage de la réglementation LOTI. Fort heureusement, il semble que le projet de loi Thévenoud vienne corrige cela en obligeant les chauffeurs de capacitaires non affectés à du transport collectif à se plier aux mêmes obligations que les VTC actuels (T pour tourisme). Tous deviendront les VTC de demain (T pour transport).

Une réflexion sur “Capacitaires à haut risque

  1. Bravo, enfin quelqu’un qui y voit claire. Dommage que les Pouvoirs Publics considèrent les sociétés tel Le Cab et consort en tant qu’entreprises de VTC alors que ces dites sociétés n’emploient AUCUN chauffeurs puisque les prestataires sont pour part: des auto entrepreneurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s